Hausse des tarifs EDF, le PS proteste...


Et encore 2,5% de plus pour les tarifs EDF.

 

Là, s’en est trop… Le PS semble s’en émouvoir si on en croit cette déclaration dont je vous livre ici les principaux arguments.

 

« Hausse des tarifs de l’électricité : manifestement le pouvoir d’achat des Français est le cadet des soucis du gouvernement »… Le gouvernement confirme aujourd’hui une prochaine hausse des tarifs EDF. […] 3,5 millions de ménages sont aujourd’hui en situation de précarité énergétique, un chiffre qui ne cesse de croître et que le gouvernement feint d’ignorer. Pour nos concitoyens, cette hausse des tarifs de l’électricité se conjuguera aux augmentations du prix du gaz, […] alors que le nombre de coupures pour impayés ne cesse lui aussi de grimper : 10 000 en 2008 contre 110 000 procédures pour les seuls 6 premiers mois de l’année.
 
En dépit de cette situation catastrophique, [le gouvernement] persiste dans son entêtement à bouleverser les conditions de régulation de l’énergie.
 
Le gouvernement avait promis que l’ouverture des marchés à la concurrence ferait baisser les prix. Ce n’est manifestement pas le cas : c’est même tout le contraire. L’exigence de rentabilité a remplacé celle du service public. 
 
Le PS demande au gouvernement de revenir sur sa décision pour protéger les usagers d’une hausse indéfendable en la période actuelle, alors que nos concitoyens vivent déjà une crise aiguë de leur pouvoir d'achat. Le rôle de l’Etat et des entreprises publiques est de privilégier l’intérêt des citoyens et le développement économique du pays. 
 
Le Parti socialiste a proposé que le financement d’un vaste plan de lutte contre la précarité énergétique, notamment pour les logements les plus modestes, soit assuré dans le cadre d’une fiscalité écologique juste et efficace. »

 

La charge est virulente, et je garantis l’exactitude des propos rapportés. Le problème, car vous l’avez pressenti, il y en a un problème, c’est que ces propos dénonçant sans ménagement une nouvelle hausse des tarifs EDF datent du 27 octobre …………….. 2010……. Fillon était alors premier ministre.

 

L’augmentation annoncée ces jours-ci par le gouvernement Valls ne semble pas avoir soulevé pareille indignation parmi les troupes de Cambadélis.

La défense des plus fragiles n’est visiblement plus dans le logiciel du PS.  

 

la preuve qu’ils l’ont dit!

 



01/11/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres