La voix du peuple


Pour le lancement de sa campagne, Sarkozy a trouvé la solution. Ne pas aborder son bilan, ou alors pour nous dire qu’il a fait ce qu’il a pu et  que ce qu’il n’a pas réussi, c’est la faute de la crise. S’appuyant sur les mots bien rodés de Guaino, voila qu’il essaie de nous vendre le « candidat du peuple », et là on craint de s’étouffer ! Tout chez cet homme réfute cette affirmation. Tout dans sa carrière le tient éloigné du peuple. Maire de Neuilly, ça c’est peuple ! Le yacht de Boloré, les amis du Fouquet’s, les vacances chez Desmarrais au Canada, la collection de montres à 129 000€, le bouclier fiscal, les « manigances » avec Mme Loréal, en effet tout ça c’est très peuple. Je reconnais que l’homme n’a  pas froid aux yeux, il fallait oser. Cela montre malheureusement que son projet est bien maigre, et ses intentions futures encore au détriment de ceux qu’il prétend comprendre et défendre. Ne nous laissons pas endormir par cette prose électorale. Ne nous laissons pas attirer par la Loreley Merkel, son amie, contre les rochers du modèle allemand. Car c’est bien ça que l’amoureux du peuple nous réserve.

Si une voix du peuple existe, que ce soit celle qui lui dira : « ça suffit ! »

 

 



19/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets février 2012 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres