L'UMP ne peut vraiment pas donner de leçons à qui que ce soit!


J’avais trouvé la droite bien magnanime avec Cahuzac. Peut-être cette indulgence trouve-t-elle une raison dans cette info.

Les 30 juin et 7 juillet, se déroule une élection partielle à Mantes-la-jolie. Et qui se présente avec la bénédiction de l’UMP ? Pierre Bédier ! Ce nom ne vous dit rien ? Laissez-moi vous aider. Ce personnage est un ancien ministre de Raffarin, ex-président du conseil général des Yvelines, mais surtout, il a été condamné en 2008 pour « corruption passive » et « recel d’abus de biens sociaux » à 18 mois de prison avec sursis et à 6 ans d’inéligibilité (durée réduite grâce à une modification bienvenue du code électoral).

Voila donc quelqu’un accusé d’avoir octroyé des marchés publics en échange d’espèces (enveloppes de 50 000 francs) quand il était maire de la ville, qui va donc revenir au conseil général des Yvelines grâce à l’investiture officielle de l’UMP.  Il est en effet soutenu par tous les « barons », de Valérie Pécresse à Gérard Larcher, sans oublier le si sourcilleux Henri Guaino. « Je le soutiens sans état d’âme, j’ai la conviction que c’est quelqu’un d’honnête, ose-t-il affirmer, rajoutant même. Il a le droit au pardon ; on l’accorde bien à tous les voyous de la terre. L’histoire est pleine d’erreurs judiciaires. »

Seul Dominique Braye, UMP, président de l’agglomération de Mantes, conteste publiquement cette candidature. « Que dirait-on si tout le PS se mettait en file indienne pour faire réélire Cahuzac ?!, dit-il. 

Pour ceux qui ne seraient pas encore suffisamment indignés, on peut rajouter que si Pierre Bédier est candidat ce dimanche alors que les cantonales n’ont lieu qu’en 2015, c’est parce que l’actuel conseiller général de Mantes, Michel Vialay (UMP), a « décidé », le 16 mars dernier, de quitter la scène: mais son « sacrifice » n’aurait pas suffit à provoquer une élection partielle si sa suppléante n’avait, elle aussi, accepté de renoncer à son siège. Il est vrai  qu’elle n’était autre que l’épouse de l’intéressé …

Cette lamentable histoire est symbolique de l’état de déliquescence dans lequel se trouve plongée notre classe politique. Aucune morale, aucun respect, aucune retenue. Les donneurs de leçons d’aujourd’hui peuvent être les pires contrevenants de demain. A qui pouvons-nous désormais nous fier.

 

 Article écrit à partir d'infos sur Médiapart...

 https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 



28/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres