Jouons avec les mots: le principe de Peter réécrit par mes soins


Je me souviens avoir lu que le principe de Peter ne s’appliquait pas pour les hommes politiques.

Le principe de Peter, vous connaissez ? Je résume : « dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence » avec pour  corollaire que: « Avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité. »

Remplacez « employé » par « homme politique » et dites-moi si honnêtement cela ne prend pas un sens plus dramatique ?

 

Osons réécrire les principes avec, je le reconnais, une petite idée derrière la tête.

 

Principes de base :

 

Un homme politique compétent à un poste donné cherche invariablement à atteindre un niveau supérieur.

Un incompétent à un poste donné n’a aucune chance d’accéder à un niveau supérieur, ses « coreligionnaires » ne le permettraient pas. Par contre, il ne sera pas rétrogradé à son ancien poste.

Un homme politique ne se contentera pas du poste pour lequel il était reconnu comme compétent mais cherchera à atteindre un niveau hiérarchique supérieur.

D’élections en élections, porté par son ambition et la confiance de ses pairs, il finira (probablement) par atteindre un poste pour lequel il sera incompétent.

Etant incompétent à ce poste, l’homme politique ne tentera plus de nouvelle aventure électorale, ne sera plus appelé pour remplir de nouvelles fonctions, il restera donc indéfiniment à un poste pour

À long terme, tous les postes finissent par être occupés par des politiciens incompétents.

La majorité du travail est effectuée par des myriades de « petites mains » (fonctionnaires, conseillers, députés)  n’ayant pas encore atteint leur « seuil d'incompétence ».

Si nous partons du principe que plus un poste est élevé dans la « hiérarchie politique » et plus il demande des compétences, alors, son impact est plus grand sur le fonctionnement de l’état.

 

 

Donc, il en découle que l'impact de l'incompétence de l'homme politique sera maximisé par le niveau hiérarchique du poste auquel il est parvenu.

 

 

Regardez le monde politique français, et dites-moi ce que vous en concluez.

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 



05/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres



Mais ils ne font guère mieux ceux d'aujourd'hui qui, avant de commettre leurs crimes les plus graves, les font toujours précéder de quelques jolis discours sur le bien public et le soulagement des malheureux.

Or ce tyran seul, il n'est pas besoin de le combattre, ni de l'abattre. Il est défait de lui-même pourvu que le pays ne consente point à sa servitude. Il ne s'agit pas de lui ôter quelque chose, mais de ne rien lui donner.

Ce maître n'a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n'a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu'il a de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire.

La Boétie