Il y a


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/i_6649007.gifl y a ce nuage qui encombre nos routes
Lourd de menace et de sang
Il y a ce sable qui encombre les bouches
Et ensevelit les cris et les espoirs
Il y a ces mains qui se tendent ces dos qui se courbent
Ces yeux qui se ferment à jamais
Il y a les cris des mères les pleurs des enfants
La violence comme histoire
L'oubli comme avenir
Il y a ceux qui se désolent
Il y a ceux qui pleurent
Il y a ceux qui désespèrent
Sur ce chemin d'épines pris dans l'enfer des exodes
Il y a ce qui fait de nous des hommes qui se dissout
Hommes marchandises
Femmes déchirées
Enfants sans lendemain
Ils renoncent à l'avenir sur les cendres de ce temps
Ils ne pardonneront jamais l'abandon, le rejet, le mépris
Les yeux qui se sont fermés
Les bras qui ne se sont pas tendus
Les mains qui se sont refusées

Il y a ce nuage qui encombre nos vies
Lourd de reproches et de souffrances
Il y a ce sable qui étouffe les fleurs
Ensevelit tout ce que nous étions
Et sera notre tombeau



 



25/11/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Migrants - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion