Grèce: ces balivernes qu'on voudrait nous faire croire.


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/l.gifa Grèce va mieux. La croissance repart, la cure d’austérité imposée par le FMI porte ses fruits… Le soleil donc brillerait à nouveau sur le Péloponnèse… Ben voyons !... Si ça n’est pas de la désinformation, je ne m’y connais pas. La réalité de la Grèce et de ses habitants est bien différente de ce que donnent à penser ces élucubrations. Voyons un peu.

 

La population de la Grèce, ce sont 10 815 000 habitants et 1 280 101 chômeurs.

Le pourcentage de personnes qui déclarent ne pas pouvoir faire face économiquement pour subvenir à leurs besoins alimentaires a doublé depuis 2009.

« Selon les données d’ Elstat (INSEE grec), la Grèce :

1. Fait partie des pays dont le taux de pauvreté est le plus élevé (23,1%) alors que le taux de pauvreté infantile se situait à 26,5% en 2012.

2. Se trouve à la 4ème place parmi les 28 avec le pourcentage le plus élevé de citoyens menacés par la pauvreté (34,6%), derrière la Bulgarie (49,3%), la Roumanie (41,7%) et la Lettonie (36,2%).

3. De même que pour les autres pays de l’UE qui se sont retrouvés impliqués dans les mémorandums (notons que la Grèce est un exemple de réussite puisqu’elle les devance) , concernant la menace de basculement dans la pauvreté, l’Irlande avec 30% de citoyens menacés de pauvreté, 27,1% en Espagne, et 25,3% à Chypre et au Portugal..

4. 2,5 millions de personnes se trouvent sous le seuil de pauvreté, basé sur le revenu du ménage moyen (60%).

5. 3.8 millions de personnes sont menacés de basculement dans la pauvreté à cause de la privation matérielle et du chômage.

6. Une baisse de 31,3% de ménages ayant accès au chauffage central entre 2013 et 2014 a été constatée.

Concernant le deuxième trimestre de 2014

7. Le nombre de chômeurs a atteint 1 280 101.

8. Le chômage des jeunes entre 15 et 24 ans a atteint 52%, alors que de nombreux ménages n’ont aucune personne travaillant et sont donc sans ressources.

9. Parallèlement, il y a eu une baisse dramatique des revenus, tandis que le salaire minimum se situe en dessous de son niveau de 2000

Exemple de baisse de revenu : un fonctionnaire, bac+2, ayant 12 ans d’ancienneté gagnait autour de ~1300€ par mois en 2009 et gagne aujourd’hui ~750€.

A noter que de nouvelles baisses de revenus seraient en prévision dans certains secteurs du public.

 

Alors, quand on vous affirmera dans les médias que la Grèce est sur la voie du redressement, vous aurez ces données en mémoire.

 

 

Okeanews.

 



18/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets octobre 2014 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 209 autres membres