Brèves du 13/10/2014




 

Souvenez-vous, la privatisation des autoroutes, c’était en 2006. De Villepin et son ministre Breton faisaient un cadeau princier à Vinci, Eiffage et Abertis. Aujourd’hui, c’est une véritable manne qui tombe dans l’escarcelle des actionnaires des groupes privés au lieu d’être engrangée par l’Etat qui pourrait en faire un tout autre usage que « d’engraisser» le rentiers.

La rentabilité nette des sociétés d'autoroutes représente entre 20 % et 24 % de leur chiffre d'affaires. Leurs actionnaires ont ainsi pu encaisser 14,9 milliards d'euros de dividendes entre 2006 et 2013. L’autorité de la concurrence affirme qu’une rentabilité aussi exceptionnelle « n'apparaît justifiée ni par leurs coûts ni par les risques auxquels elles sont exposées ». L’autorité préconise la révision du mécanisme d'indexation des tarifs des péages, qui ont fortement augmenté, et propose d'obliger les sociétés d'autoroutes à réinvestir leurs bénéfices et à les partager avec l'Etat.

Voici donc un magnifique exemple de la récupération par le privé des plus beaux fleurons de notre pays pour le seul bénéfice des actionnaires. Il serait temps que cesse cette dilapidation de notre patrimoine industriel.



Notre pays prétendument en faillite va trouver encore des dizaines de millions pour reconstruire Gaza... N'aurait-il pas été moins coûteux et plus noble d'empêcher qu'elle ne fut détruite?



Ne dites plus "impôts", dites "participation des ménages"...



Le nouveau Nobel d'économie est français... Voir Macron s'en féliciter me rend plutôt suspicieux

Je ne connais pas la teneur des travaux de ce monsieur, mais cette phrase extraite de son ouvrage "The Theory of corporate finance" me laisse rêveur: "Le management doit avoir pour objectif de maximiser la richesse des actionnaires"



Le déficit de l'UNEDIC s'élèverait donc à quelques 4 milliards. Mais quelle horreur! Et si on considère que c'est juste un dixième du cadeau fait aux entreprises, est-ce à ce point insupportable?

Question de priorité bien sur!



Etrange pays que la France. Les contribuables y financent les facultés qui fabriquent des petits génies qui s'exilent dès qu'ils sont diplômés. Les contribuables y financent une école "l'ENA" qui fabrique des petits génies qui n'aspirent ensuite qu'à détricoter tous leurs acquis...

Quand cesserons-nous de nourrir tant d'ingrats?



Le gouvernement s'attaque enfin aux vrais problèmes de fond.

Pôle emploi s'apprête à généraliser le contrôle des chômeurs.

Et tant pis si chacun s'accorde à reconnaître que ceux qui abandonnent la recherche d'emploi le font plus par découragement que par volonté de frauder.

Lisez également ce petit article: http://colibrinfo.blog4ever.com/breves-du-11102014



"Syrie: Ban Ki-moon redoute un «massacre» à Kobané"

Cet individu est vraiment d'une grande perspicacité.



La gauche de Mitterrand avait fait le lit du libéralisme, celle de Hollande met les draps et les couvertures... manque plus que le retour de Sarko pour nous border...




14/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets octobre 2014 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres