Gaz de schiste: Traduction: En Pennsylvanie, une évaluation de santé affirme que l'extraction du gaz rend malade


Par Sandra Steingraber, PhD ; Larysa Dyrszka, MD; Kathleen Nolan

 

Les premiers résultats de l'évaluation de  santé publique dans le comté de Washington, PA, indiquent que la contamination de l'environnement est en cours à proximité des sites de forage de gaz naturel et qu’elle est la cause probable de maladies associées. Nous sommes alarmés par ces résultats préliminaires. Ils montrent que, après seulement six années de forage, l’exposition des humains est avérée et les gens tombent malades. La présence de personnes malades contredit les dires de l'industrie qui affirme que le fracking est "sûr".

Cependant, se concentrer sur les premiers résultats de cette étude en cours, comme le fait un récent article d’Associated Press, est trompeur. Les 27 cas documentés par l’équipe du  Southwest Pennsylvania Environmental Health Project  ne constituent pas un échantillon représentatif de la population de la région, et les gens n'ont pas été recrutés pour faire partie d'une étude. Ce sont des patients provenant d'un seul dispensaire rural qui étaient venu chercher de l’aide pour des problèmes de santé. En tant que tel, ces premiers chiffres pourraient facilement constituer les prémices d'une vague montante de problèmes de santé pour la population.  

En outre, ces 27 personnes ne représentent que ceux qui souffrent de problèmes aigus. Les maladies chroniques peuvent prendre des années à se manifester. Le mésothéliome de l'amiante, le cancer de la thyroïde du aux radiations, le retard mental du saturnisme, des malformations congénitales du virus de la rubéole: toutes ces connexions maintenant prouvées ont commencé à partir d’une poignée d'études de cas qui, en regardant en arrière, n’étaient que la partie émergée de l'iceberg.

Nous savons que bon nombre des produits chimiques libérés pendant le forage et la fracturation, y compris le benzène mettent du temps à exercer leurs effets toxiques. La détection de la maladie peut prendre des années, voire des décennies, comme on l’a constaté pour les maladies chez les ouvriers et les premiers intervenants qui ont été exposés à la pollution lors du démantèlement et du nettoyage du World Trade Center après le 11 septembre. Les premiers résultats du projet sur ​​la santé du  Southwest Pennsylvania Environmental Health Project désignent la contamination de l'air comme la cause probable de trois quarts des maladies associées. Dans certains cas, des niveaux nettement élevés de polluants atmosphériques liés à la fracturation ont été retrouvés dans l'air intérieur des habitations. Il s'agit d'un problème inacceptable: la respiration est obligatoire et, alors qu'une source d'eau potable pourrait être remplacée, l'air ne le peut pas.
 

Une minorité de cas probables ont souffert de l'exposition à l'eau contaminée , mais ces chiffres bien que faibles ne sont pas rassurants. De nombreuses expositions sont liées à l'augmentation de l'extraction de gaz naturel au fil du temps. Arrivent en tête, les expositions aux aérosols, comme on le voit dans le comté de Washington et dans le pays où le forage et la fracturation hydraulique sont en cours. Dans un petit pourcentage de communes situées à proximité des opérations de forage, la contamination de l'eau a également eu lieu principalement en raison de défauts des tubages de puits . Mais, le plus souvent, la contamination de l'eau survient plus tard. Les tubages des puits continuent à se dégrader avec l'âge - jusqu'à 60 pour cent à plus de 30 ans - et, en conséquence, nous nous attendons à la propagation des effets sur la santé des contaminants d'origine hydrique.

Ainsi, chaque puits est potentiellement le centre d'un cercle d’expansion de la maladie. Au début, il n'y a que quelques cas, mais le résultat final peut être une contamination généralisée.

Dans l’article de l' Associated Press, l'industrie du gaz affirme que des vies sont sauvées par la combustion plus propre du gaz naturel. Même s'il ya une part de vérité dans cette affirmation, sauver des vies américaines d'émissions provenant des centrales au charbon honteusement archaïques ne devrait pas exiger de sacrifier des enfants non consentants et des familles en les exposant à l'air contaminé, à l'eau des puits fracturés et au transport du gaz. Créer de nouveaux risques pour la santé à la place des anciens est contraire à l'éthique quand des énergies, propres, renouvelables et plus sures existent.

Étant donné que l'exposition et l'augmentation des maladies liées à de nombreux cas de contamination liées à la fracturation ne sont jamais révélées en raison des accords de non-divulgation avec l'industrie , nous ne pouvons pas quantifier avec exactitude l'ampleur de nos problèmes avec le forage de gaz. Nous savons qu'ils existent, et nous avons toutes les raisons de penser que s’ils ne sont pas encore pleinement visibles ils le deviendront de plus en plus.

L’original sur le site de EcoWatch

 



30/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres