Européennes: quel raz de marée?


Au vu des résultats de ces élections européennes, nous pouvons mesurer combien le rôle des médias dans ce pays est dramatiquement orienté. Certes, les chiffres sont les chiffres, et les contester serait malhonnête. mais la présentation des fait ne l'est-elle pas plus encore? 

On nous parle de la déferlante Front National... D'un cataclysme... On nous parle de la lourde responsabilité des abstentionnistes... Mais soyons sérieux, les abstentionnistes ne votent pas FN: les responsables ce sont les politiques qui depuis des décennies nous conduisent dans l'impasse. Ce sont les choix politiques dictés et repris complaisamment, servilement qui fabriquent les extrêmes et génèrent l'abstention. A part stigmatiser ceux qui ne participent plus, point d'autocritique, point de remise en question. Dès hier au soir, le premier ministre ne voyait dans ce résultat qu'une crise de confiance. L'UMP se demandait quelles alliances pourraient le sortir de l'ornière. ls ne comprennent pas. Ils ne mesurent pas le désespoir, la colère responsable de l'abstention comme du vote FN. Ils ne disent pas non plus que le vote FN est devenu un vote d'adhésion, que ses idées infiltrent la société française et là est le vrai danger. 

Pour ma part, je me suis amusé à regarder les chiffres de ce scrutin de deux manières. 

La manière médias et commentateurs, et ma manière.

 

Premier regard donc, les résultats tels qu'on nous les présente. Pourcentage des suffrages exprimés. Le seul qu'on retient.

 

europeennes2.jpg



Indiscutablement, le FN a pris la plus grosse part du gâteau. Pas de submersion, mais un gros pavé dans la mare.

 

La seconde si on observe les résultats par rapport aux inscrits.

 

europeennes1.jpg

 

Le FN se fait nettement plus discret. Le PS disparaît pratiquement du paysage politique français, Certains trouveront dans ce graphique raison de stigmatiser les abstentionnistes. Moi je dis plutôt qu'il appartient au contraire aux politiques de bien prendre conscience de cette réalité. Cette masse de français qui ne participent plus à ce qui est devenu une mascarade qu'ils continuent à nommer démocratie. Ce sont ces 57% de français qu'il faut convaincre à nouveau. Cesser de nous servir toujours les mêmes plats, ceux du libéralisme, et œuvrer enfin pour le bien commun, voila ce qu'on leur demande. 

Que les politiciens travaillent donc à reconquérir ces 57% de français afin que le FN retrouve sa juste place, celle d'un parti marginal pour une frange de population qu'on ne guérira jamais. 

Au lieu de faire comme Valls et dire qu'il faut continuer dans la voix empruntée car c'est la seule possible, ce vote démontre que les français attendent au contraire un changement de politique, un changement d'attitude, un changement d'esprit, peut-être un changement d'hommes.

Partout en Europe les droites avancent, aux politiques de tous bords d'en prendre conscience et d'agir en désignant les vrais responsables et en identifiant les vrais problèmes...

je sais, je rêve!

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024522_20120703322478.gif

 



26/05/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres