Comment la chute du gaz de schiste impacte l'économie américaine.

 

La baisse des cours pétroliers va évidemment nuire au secteur du gaz de schiste aux Etats-Unis. L'impact sera sensible, y compris d'un point de vue macro-économique. Au point d'infléchir l'attitude de la Fed? Par John Plassard, Directeur adjoint de Mirabaud Securities

Depuis le début du déclin du prix du baril de pétrole le 1er juillet 2014, on n'a cessé de nous répéter que cette chute dramatique était une aubaine pour la croissance mondiale future.

Depuis peu, ce sentiment semble s'inverser et les commentaires vont bon train concernant:

-Tout d'abord, les risques d'instabilité économique et politique dans certains pays exportateurs, ensuite la réduction de la manne financière en provenance des pays exportateurs, la baisse des efforts de réduction de la consommation d'énergie fossile, tout comme la baisse de l'inflation et le risque de déflation, et finalement ... les risques liés à l'emploi. Il convient d'analyser ce dernier point, dont personne ne se soucie aujourd'hui, en se focalisant sur l'industrie du gaz de schiste et comprendre les implications pour le taux de chômage américain en 2015.

870.000 emplois directs liés au gaz de schiste?

Les Etats-Unis ont pris le choix, au plus fort de la crise financière de 2008, de relancer l'économie du pays à travers le fameux Quantative Easing (Qe), mais aussi d'investir massivement dans des technologies d'avenir comme le gaz de schiste.

En 2010, l'institut IHS Global Insight estimait à 600.000 emplois directs émanant du gaz de schiste pour les seuls États-Unis (les emplois directs comprennent les domaines de l'extraction, du support et du forage). Selon les prévisions les plus optimistes, ces chiffres pouvaient même grimper à 870.000 à l'horizon 2015, sans compter les emplois indirects. Les dix états américains dans l'épicentre de la croissance du gaz de schiste ont donc logiquement connu une croissance de l'emploi beaucoup plus forte que dans le reste des Etats-Unis à partir de 2008.

Cependant, la baisse du prix du baril de pétrole amorcée en juillet 2014 marquera un tournant dans la croissance de l'emploi lié au gaz de schiste aux États-Unis.

 

Lire la suite...

 



24/02/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Gaz de schiste 2015 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 207 autres membres