Ce que l'Europe fait de votre argent.


Plus d’argent dans les caisses des états. Plus d’argent pour payer les retraites, la santé, les enseignants, les services publics… Des états en faillite. Et pourtant…

 

Entre le 1er octobre 2008 et le 1er octobre 2012 la Commission Européenne a autorisé 5058,9 milliards d’euros d’aide des états de l’Union au secteur financier. Contre 82,9 milliards pour l’industrie et les services.

 

La somme est rondelette ! Peut-être faut-il remercier les banques, par ailleurs responsables de la crise, de n’avoir utilisé « que » 1615,9 milliards d’€… Sur cette somme, 441 milliards ont été utilisés pour sauver des établissements condamnés à disparaître.

 

Ce qui est le plus « amusant », c’est de noter que les banques anglaises sont celles qui ont été le plus aidées. Pour un pays qui envisage de quitter l’Europe c’est fort non ? Quant aux banques allemandes, elles se sont vu attribuer pas moins de 16% de l’aide européenne.

 

On peut être d’accord sur le fait que les états européens cherchent à protéger les citoyens des faillites bancaires. C’est là leur principal argument. Mais la réalité est tout autre : on assiste à une socialisation des pertes pour des banquiers qui ont pris des risques insensés, qui ont érigé la fraude en modèle.

 

Privatisation des profits, socialisation des déficits, avec la bénédiction des instances européennes. Les contribuables européens que l’on pressure un peu plus chaque jour apprécieront certainement l’utilisation de l’argent dont on les prive.

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 



04/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres