Cahors: manifestation du 24/11/2018


 

Cahors 24/11/2018 le matin

 

 

Et oui, il y a encore des gens motivés.

En boucle dans les médias, les violences, les violences, les violences. Mais la violence du système responsable de la colère... Silence complice!

 

 


 

Je ne sais ce qui s’est passé aujourd’hui dans le reste du pays, les médias n’ont pas terminé leur baratin et dans certains coins, paris notamment, les manifestations sont en cours.
Pour ce qui est de Cahors, je crois que nous pouvons parler de réussite, sans perdre de vue que nous sommes une toute petite ville. Et bien, la mobilisation a été à la hauteur.
Nous avons passé la matinée sur le giratoire du Regourd, les manifestants sont arrivés petit à petit. Barrage filtrant, et beaucoup de bonne humeur tant chez les gilets jaunes que, n’en déplaise à nos dirigeants, chez les lotois et gens de passage que nous avons un tout petit peu ennuyés. Mais un sourire, quelques mots, quelques friandises offertes et tout s’arrange. Seule petite ombre au tableau, car il ne pas faut laisser croire que dans un tel mouvement tout est idyllique, quelques éléments que nous décrirons comme « francs-tireurs » incapables de se plier à une position majoritairement acceptée s’entêtaient à bloquer le passage sans admettre que ce mouvement ne pourra survivre qu’avec le soutien de la population.
Ceci étant mentionné, je le redis, une ambiance extrêmement agréable, avec, et cela, le gouvernement ne l’a certainement pas mesuré, une grande joie de se retrouver, de rencontrer des gens différents, de parler, de confier ses galère. En un mot, de briser cet individualisme mortifère que le système avait pourtant si patiemment construit pour réduire la population de ce pays à une simple juxtaposition d’individus sans conscience et sans capacité à s’unir.
C’est personnellement ce constat qui m’a le plus touché. Tous ces gens qui ont tant à dire, et prioritairement qu’ils sont en colère, lassés du mépris de la classe dirigeante et principalement de ce pouvoir, son président en tête. L’après-midi, rassemblement place Mitterrand avant une marche dans la ville et un arrêt à la préfecture ou quelque représentants devaient être reçus par le préfet.
Là aussi, le même ambiance et un nombre important de présents malgré les autres points de fixation. Au total, je crois qu’il est permis de dire que ce samedi a rassemblé plus que le 17 novembre. Le mouvement ne s’épuise pas loin s’en faut mais il faut très certainement préparer l’avenir d’une autre manière.

 

 

Cahors 24/11/2018 l'après-midi

 

Défilé en ville

 

 

Encore de belles rencontres, quelques 500 personnes comptabilisées sur la journée.

En boucle dans les médias, les violences, les violences, les violences. Sincèrement, plus de coups de klaxon et beaucoup de gilets jaunes aux fenêtres des voitures. Mais ne nous y trompons pas: il ne faut pas perdre ce soutien!

 

Un dernier passage au Regourd avant de rentrer

 

 

 



01/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 185 autres membres








Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion