Billets d'Avril

 

Pour prendre date, quelques déclarations de la nouvelle ministre de l'écologie Ségolène Royal...

Lire ses déclarations

 

« Les hommes savent très bien détruire, mais ils savent aussi réparer et reconstruire. Il faut donc que l’intelligence humaine l’emporte pour que toutes nos techniques, nos sciences et nos savoir-faire soient mis au service de la défense de la planète. »

« L’idée qu’un autre monde est possible est quand même plus stimulante que l’injonction de se résigner au désordre des choses ! » (23 juin 2006, dans Le Monde).

A propos de la centrale nucléaire de Fessenheim qu’elle réclame dès 2007. Elle se dit favorable à « l’arrêt définitif des deux réacteurs ». (Lettre adressée à Stop Fessenheim, 22 janvier 2007).

« Le système est en faillite, nous subissons la finance, la voracité financière. Jamais cette phrase de Roosevelt n’a eu autant d’actualité : “Etre gouverné par l’argent organisé est aussi dangereux que l’être par le crime organisé.” » (RTL, 18 janvier 2012).

« Les pays étrangers sont plus intéressés par la voiture électrique française que le gouvernement français. (...) On aurait pu réorienter la production industrielle française vers le transport propre, les énergies renouvelables, cette mutation écologique qui aurait pu faire de la France la première puissance écologique d’Europe. » (RTL, 18 janvier 2012).

A propos de Delphine Batho, son ancienne protégée, et ministre éphémère de l’environnement du gouvernement Ayrault. « Quand on est ministre, on a plus de devoir que de droits. On a le devoir de continuer de se battre pour la cause qu’on est chargé de défendre »,(Reuters, juillet 2013).

« Les gens ne se sentent plus. Ils sont sénateurs, ils sont président de Conseil général, ils ont des masses de collaborateurs, il cavalent d’un truc à l’autre (...) Qui peut penser qu’on peut faire correctement son travail en étant ou député ou sénateur, ce qui exige un travail à plein temps, et en même temps gérer une collectivité locale ? » (Jean-Jacques Bourdin , 22 janvier 2007)... renoncera-t-elle à son poste de Présidente de la région Poitou-Charente?

« Notre première exigence est un moratoire immédiat que nous devons poser, quelles que soient les techniques utilisées (…). C’est aussi l’exigence d’un débat sur la mutation énergétique, il faut préparer l’après-pétrole. » (Réunion gaz de schiste - Saint-Sernin, 24 juin 2011)

« Notre-Dame-des-Landes sera très difficile à faire », « Aujourd’hui, les gens n’acceptent plus les formes de tension extrême, de combats, de violence... ce n’est pas possible. Donc, ce qu’il faut c’est sortir par le haut et trouver des solutions en s’écoutant, se respectant, en se comprenant ». (19 mai 2013, Le Parisien)

 

 

 

Mon sentiment post-municipales et après la désignation de Valls comme premier ministre.

Découvrir le billet

colere.jpg


C'est bien pare que je suis de gauche que je ne reconnais pas ces individus. C'est bien parce que je suis de gauche que j'ai la nausée. C'est bien parce que je suis de gauche que je me remémore ces mots de Jaurès :"Aller à l'idéal et comprendre le réel."... Mais ces gens ne comprennent rien au réel et sont sans idéal. Et ces mots encore: "Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques.»... Le mensonge, ils en ont fait une manière d'être, quant aux huées fanatiques, ils y cèdent bien trop complaisamment. C'est bien parce que je suis de gauche donc que je suis dans l'opposition, opposition résolue à ce pouvoir et ses supports qui ont tué l'idéal pour le soumettre au réel.

 

 

 

Lettre d'un abstentionniste à Madame Belkacem.

Lire mon billet... 

Chère madame Belkacem, vous n’avez pas résisté, vous y êtes allée vous aussi de votre phrase qui tue. Le poncif des poncifs. "S'abstenir, c'est laisser les autres choisir à votre place"... Comme c'est brillant! Comme c'est éculé... Oui j'ai bien écrit "éculé"... S'abstenir, c'est aussi choisir de ne pas participer à la mascarade que vous nous proposez chère madame, c'est dire stop à la politique que vous menez, chère madame, c'est refuser de voter pour des Woerth, des Balkany, des Gaudin, des Briois, des Collard, des Le Pen, c'est décider de combattre ailleurs que dans les champs convenus de la classe politique incompétente et dépassée qui se perpétue contre vents et marées. Ne vous faites aucune illusion, chère madame, tous les abstentionnistes ne sont pas des "jemenfoutistes", vous risquez les trouver bientôt face à vous si vous persistez dans vos erreurs, si vous ne corrigez pas vos analyses à l'emporte-pièce, si vous ne changez pas de route. Beaucoup d'entre eux sont de fervents défenseurs de la République, de la Démocratie. Leur abstention vous dit simplement qu'ils n'en peuvent plus de ce grand cirque auquel vous nous invitez de temps en temps pour ensuite n'en faire qu'à votre tête. J'ai fait partie des abstentionnistes ce dimanche, et je n'en nourris aucune honte. Je n'ai en effet jamais été absent des combats lorsqu’ils se présentaient et qu'ils étaient justes. J'ai été et serai toujours présent pour m'opposer à la mascarade que vous nous présentez comme étant la démocratie. En m'abstenant, je choisis. Je choisis de vous envoyer un message fort: ne vous y trompez pas, nous ne renonçons pas, nous n'abandonnons pas, nous ne voulons simplement plus légitimer votre outrecuidance. Nous rêvons d'un tout autre avenir dont vous seriez absente.

 

 

 

Les abstentionnistes ne sont pas obligatoirement de mauvais citoyens.

Lire mon billet... 

Jour de vote, et les mêmes poncifs éculés à l’adresse des abstentionnistes. « Qui ne vote pas ne pourra pas se plaindre », les non votants ne seraient pas de vrais citoyens responsables, ils bafouent la démocratie. Démocratie, pouvoir du peuple. Il reste donc encore des gens pour croire que le vote est la plus haute expression de la démocratie. Quelle naïveté, faire mine de penser que l’oligarchie qui mène le monde a cure des opinions du peuple. Le vote a été donné comme un hochet au petit peuple docile, uniquement pour qu’il ait l’illusion d’avoir une influence sur le cours des choses. Mais, comme le disait un célèbre humoriste, si le vote avait une réelle importance, cela fait longtemps que nous n’aurions plus le droit de voter…

Cela fait bien longtemps que le système a été dévoyé par la classe qui truste les postes de responsabilité, qui a fait du pouvoir un terrain privé. Nous continuons donc à élire des gens qui s’assoient ensuite allègrement sur leurs promesses. Elire, ce n’est malheureusement pas choisir, c’est accepter de déléguer à une minorité le pouvoir qu’elle prétend nous laisser. Nous sommes dans l’illusion, et les plus fidèles et fervents défenseurs du système s’érigent en donneurs de leçons.

Certains ont bien essayé quelques gadgets pour calmer les ardeurs revendicatives des râleurs patentés qui osent douter de la portée démocratique des différents scrutins.
Certains ont proposé le tirage au sort… La belle et noble idée que voila. Tirer au sort parmi tous les français majeurs les gens en charge des affaires de la cité…Idée de bisounours. Sans mépriser personne à priori, j’ai autour de moi bien des gens dont je craindrais qu’ils ne fussent désignés par le sort. Le tirage au sort ne garanti ni l’indépendance, ni la compétence, ni la probité, ni l’efficacité. Encore une illusion.

En France, on évoque, oh réforme géniale, la comptabilisation des votes blancs. Et il se trouve des bonnes âmes pour s’en réjouir. Compter les votes blancs ? Pour quoi faire ? On essaie bien de nous expliquer que ce serait un moyen pour que les insatisfaits puissent s’exprimer. Mais qui peut croire à ça ? si le vote blanc n’a pas d’incidence sur le scrutin lui-même, à quoi sert-il ? On pourrait imaginer par exemple que si le vote blanc arrive en tête, il invalide le scrutin. Les insatisfaits auraient ainsi le sentiment de pouvoir influer sur le cours des choses. Seulement, chacun sent bien le risque de dérive de pareil système. Pour éviter le risque de censure du corps électoral, les politiques seraient possiblement tentés d’aller au-devant des désidératas de la majorité des électeurs… Le populisme deviendrait alors la référence. Je suis de ceux qui ne croient guère à la sagesse des peuples.
Que reste-il alors ? Etre sans illusion. Prendre conscience que nous sommes instrumentalisés dans chacun de nos actes, fussent-ils citoyens. Les citoyens doivent donc s’organiser en dehors du système qu’on entend leur imposer. Il convient de construire des contre-pouvoirs, de s’organiser pour surveiller les gens que l’on a élus et faire en sorte qu’ils tiennent leurs promesses. La démocratie représentative certes, mais sous la surveillance directe des citoyens. Des mouvements citoyens récents montrent que les pouvoirs ne peuvent pas tout. Il faut donc apprendre à s’organiser autour de valeurs fortes. Solidarité, partage, tolérance par exemple. Redonner aux gens une culture politique, cultiver le discernement, l’analyse, le refus des idées prémâchées. Créer des clubs de réflexion, faire émerger des idées neuves, développer les anciennes qui sont toujours d’actualité. Face à un système qui aura tant désinformé, « acculturé », il faut opposer la connaissance et l’intelligence collective. Relocaliser la citoyenneté…
Pour terminer, je voudrais exprimer une forme de colère lorsque j’entends « que les abstentionnistes font le lit du FN »… Là, il ne faudrait tout de même pas exagérer ! Ce qui fait surtout le lit du FN, ce sont quand même les gens qui en partagent les idées et votent pour lui. Alors plutôt que de jouer le rideau de fumée, regardons les choses en face : le devoir des élus est de guider une collectivité ou un pays vers un mieux être pour tous. S’en remettre aux idées les plus répandues et le plus communément admises n’est certainement pas garant de progrès. Rappelons juste que si on avait en son temps demandé l’avis des français sur l’abolition de la peine de mort, elle ferait encore partie de notre arsenal judiciaire.

 



24/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres