Une 07/02/2018

George Soros: « Facebook et Google menacent la société »

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/f.gifacebook et Google sont devenus des "obstacles à l'innovation" et sont une "menace" pour la société : "leurs jours sont comptés", a déclaré l'investisseur milliardaire et philanthrope George Soros au Forum économique mondial de Davos jeudi. « Les sociétés minières et pétrolières exploitent l'environnement physique. Les sociétés de médias sociaux exploitent l'environnement social », a déclaré l'homme.
« Cela est particulièrement néfaste parce que les entreprises de médias sociaux influencent la façon dont les gens pensent et se comportent sans même qu'ils en soient conscients. Cela a des conséquences négatives considérables sur le fonctionnement de la démocratie, en particulier sur l'intégrité des élections. »
En plus de fausser la démocratie, les entreprises de médias sociaux « trompent leurs utilisateurs en manipulant leur attention et en l'orientant vers leurs propres fins commerciales » et « créent délibérément une dépendance aux services qu'elles fournissent ». Cette dernière, a-t-il dit, « peut être très nocive, en particulier pour les adolescents ». Le pouvoir de façonner l'attention des gens est de plus en plus concentré entre les mains de quelques entreprises. Il faut un réel effort pour affirmer et défendre ce que John Stuart Mill appelait « la liberté d'esprit ». Il est possible qu'une fois perdue, les personnes qui grandissent à l'ère numérique auront de la difficulté à la retrouver. Cela peut avoir de profondes conséquences politiques.
Soros a mis en garde contre une "perspective encore plus alarmante" à l'horizon si des sociétés Internet riches en données telles que Facebook et Google associaient leurs systèmes de surveillance d'entreprise à la surveillance financée par l'État - une tendance qui se dessine déjà dans des endroits comme les Philippines.
« Cela pourrait bien aboutir à un réseau de contrôle totalitaire « que même Aldous Huxley ou George Orwell n'auraient pu imaginer », a-t-il déclaré.
Les entreprises, qu'il a qualifiées de « monopoles toujours plus puissants », ne changeront probablement pas leur comportement sans réglementation.
« Les monopoles de l'internet n'ont ni la volonté ni le goût de protéger la société contre les conséquences de leurs actes. Cela fait d'eux une menace et il incombe aux autorités réglementaires de protéger la société contre eux », et il a ajouté que Davos était un bon endroit pour annoncer que: « Leurs jours sont comptés. »
Il s'est également fait l'écho des paroles de l'inventeur du World Wide Web Sir Tim Berners-Lee lorsqu'il a déclaré que les géants de la technologie étaient devenus des "obstacles à l'innovation" qui doivent être réglementés en tant que services publics « destinés à préserver la concurrence, l'innovation et un accès universel équitable et ouvert ».
Au cours du même discours, Soros a également critiqué le leadership de Donald Trump, affirmant qu'il avait mis les Etats-Unis sur la voie d'une guerre nucléaire avec la Corée du Nord.
Soros est le tout dernier homme d'affaires à s'exprimer sur ces plateformes Internet à Davos. Plus tôt cette semaine, le directeur général de Salesforce, Marc Benioff, a déclaré que Facebook devrait être réglementé comme une entreprise de cigarettes parce que c'est addictif et nocif.
En novembre, Roger McNamee, qui a investi très tôt dans Facebook, a décrit Facebook et Google comme des menaces pour la santé publique.
Dans le même mois, le président fondateur de Facebook, Sean Parker, a critiqué son ancien employeur: « Dieu seul sait ce que cela fait au cerveau de nos enfants », a-t-il déclaré.



Traduction d'un article de "Business Insider"

 



09/02/2018

Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion