Thomas Porcher : « La dette a été inventée pour promouvoir des coupes dans les dépenses sociales. »


En matière économique, il y a des alternatives. C’est un peu son combat et il le défend dans son « Traité d’économie hérétique » publié chez Fayard. Alors que la dette justifie les nouvelles annonces d’économies du gouvernement et des cessions des parts de l’Etat dans de nombreuses entreprises qui génèrent de juteuses recettes.

 

VERBATIM

 

 Sur l’économie et la politique

 

 « L’économie reste un débat et il n’y a pas qu’une seule réponse contrairement à ce que veulent nous faire croire Emmanuel Macron ou Margareth Thatcher quand ils disent qu’il n’y a pas d’alternative. »

« L’économie est une science humaine donc c’est avant tout politique. »

« Depuis ces trente dernières années, dû à la crise pétrolière qui a ralenti le modèle d’après guerre, il y a des forces financières et des économistes qui ont fait que le modèle (libéral) a gagné. »

 « Malgré le crise de 2008, celle du capitalisme libéral, on est allé encore plus loin dans la logique libérale. »

 « Les 1% ou les 10% les plus riches ont cette capacité à faire passer des idées plus que le reste de la population. »

 « Les plus riches, pourtant moins nombreux, arrivent à parler d’une seule voix quand il faut défendre des mesures de baisse de fiscalité. »

« Les 99% subissent cette politique depuis ces trente dernières années et ont du mal à parler d’une seule voix. »

 

 Sur la gauche et l’économique

 

« La gauche a fait une erreur et s’est laissée imposer des mesures venant de droite. »

« Le Parti socialiste dans les dernières années partait du principe qu’il n’y avait qu’une seule voix (économique) et que l’on pouvait améliorer à la marge. »

« Il y a plusieurs avenirs possibles en économie et la gauche a perdu parce qu’elle a accepté de se laisser imposer l’agenda des mesures économiques par la droite. »

« La gauche a créé Emmanuel Macron. »

 

Sur la dette

 

« Un Etat ne meurt pas donc il peut constamment rembourser sa dette. »

« Il faut mettre la dette en comparaison avec un patrimoine public que l’on détient. »

 « Les générations futures n’héritent pas que d’une dette, ils héritent d’un patrimoine public - patrimoine qui couvre notre dette. »

« Les marchés financiers continuent à nous prêter à des taux d’intérêts extrêmement faibles parce qu’ils ont confiance. »

« La dette est quelque chose qui a été imposée, inventée par des politiques pour promouvoir des coupes dans les dépenses sociales et des réformes libérales. »

 « Quand il faut abaisser la fiscalité des plus riches, la dette n’est plus un problème, quand il faut couper dans les dépenses sociales, la dette est un problème. »

 

Sur les privatisations annoncées

 

« Ils vendent des choses qui rapportent à l’Etat donc on appauvrit le patrimoine de l’Etat. »

 « A la fin du quinquennat Macron notre patrimoine public sera plus faible que notre dette. »

 « On vend ce qui rapporte alors qu’on pourrait emprunter avec des taux plus faibles. »

« La base de l’économie c’est quand vous avez un actif qui rapporte plus et que vous pouvez vous endetter à des taux d’intérêt faibles, il faut s’endetter. »

 « La logique c’est qu’il faut réduire la place de l’Etat. »

 

Sur la « jambe gauche » du gouvernement

 

« Je suis très étonné que des économistes brillants puissent penser qu’Emmanuel Macron avait un intérêt pour la politique sociale. »

« Il n’y aura pas de politique sociale. »

 « Emmanuel Macron va réduire les aides sociales. »

« 70% des revenus des plus pauvres sont des prestations sociales donc si on les coupe, on s’attaque aux plus pauvres. »

 

 Sur les traités européens

 

« Ce que je propose n’est pas compatible avec les traités. »

« Rien ne nous oblige d’appliquer les traités. »

« La France est en capacité à désobéir. »

« Qu’on soit dans l’Europe ou hors de l’Europe, Emmanuel Macron appliquerait la même politique. »

 

Sur les solutions politiques

 

 « Sur le programme économique, je trouvais que le programme de Jean-Luc Mélenchon était très bien. »

« J’ai cru qu’on pouvait avoir une alliance - j’avais milité là-dessus - Jadot, Hamon, Mélenchon pour faire gagner la gauche. »

 

 



18/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres








Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion