Quand les riches accaparent la richesse de la planète entière


Crise ? Quelle crise ? Sans doute uniquement une invention libérale pour faire accepter toujours plus de sacrifices aux plus pauvres au bénéfice des plus riches. Un des grands arguments des défenseurs de cet état de fait consiste à prétendre que la fortune des riches est certes importante, mais qu’ne aucun cas, elle ne serait suffisante pour résoudre les problèmes financiers qui se posent à l’humanité.

Qu’en est-il vraiment ?

Si on en croit une étude publiée par l’ONG Oxfam, la moitié des richesses mondiales seraient aux mains de 1% de la population. Vertigineux non ? Et qui vient contredire l’existence et la réalité de la crise. En effet, outre cette confiscation des richesses, les inégalités se sont accrues depuis 2008 début prétendu de cette satanée crise.

En effet, si pendant un temps (très court), les richesses mondiales ont été entamées, les choses ont très vite et énormément changé. Avant la crise, c’était 2% de la population mondiale qui détenait 50% des richesses. 5 ans après, on est passés à 1%. Concentration fantastique des biens. Selon Oxfam, les 85 personnes les lus riches possèdent autant que les 50% de terriens les plus pauvres. La richesse du 1% s’élèverait à 110 trillions de dollars (110 mille milliards).

Aujourd’hui, près de 7 personnes sur 10 vivent dans un pays où l’inégalité économique a augmenté ces trente dernières années. Ceci est vrai même dans des pays réputés égalitaires, come la Suède ou la Norvège, où la part des revenus des plus riches a augmenté de plus de 50%. La fortune des 10 personnes les plus riches d’Europe (217 milliards €) dépasse le montant des mesures de relance en Europe entre 2000 et 2008 (200 milliards €).

Ont peut ensuite s’interroger sur les raisons de cette progression. Les plus favorisés essaient bien de nous démontrer que leur richesse dépend de leur talent et de leur dur labeur. C’est donc parce qu’ils sont travailleurs, courageux, que les riches s’enrichissent. Sous entendu, les pauvres sont des fainéants et n’ont que ce qu’ils méritent. Là encore, la réalité est tout autre et moins idyllique.

L’Oxfam pointe plutôt du doigt la déréglementation foncière les systèmes fiscaux biaisés, l’évasion fiscale. 29 des trente pays pour lesquels des données sont disponibles appliquent un taux d’imposition marginal plus faible pour les tranches les plus hautes de revenus. Se ra joute à ces premières explications la confiscation des recettes du pétrole et des exploitations minières. Les sommes détenues « offshore » s’élèveraient à 18,5 trillons de dollars. Pour rappel, le PIB des Usa est de 15,8 trillons de dollars.

Est-il utile de rajouter que dans le même temps, l’appauvrissement général de la population, le chômage, la précarité croissent …

Plus grave encore, la corrélation dénoncée entre inégalités économiques et confiscation du pouvoir politique. On le voit clairement aujourd’hui, les plus riches accaparent les politiques gouvernementales. Les derniers accords entre le gouvernement français et le MEDEF sont une éclatante démonstration de cette collusion. Cette renonciation des gouvernants, cette complicité devrais-je dire, mine la démocratie de l’intérieur. C’est toute la cohésion sociale qui s’en trouve compromise, c’est l’abandon de l’égalité…

 

C’est le début de la tyrannie.

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 

Téléchargez le rapport passionnant d'OXFAM

cliquez l'image

 

rapport_oxfam.JPG

 



20/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres