Linky: Pourquoi votre facture d’électricité pourrait gonfler d’ici quelques années!


  • 90 % des ménages français seront équipés de compteurs Linky d’ici fin 2021.
  • L’opération pourrait représenter un surcoût pour le consommateur.
  • Les promoteurs de Linky assurent que l’opération sera neutre financièrement.

C’est un chantier immense, débuté fin 2015 et qui prendra fin en 2021. Près de 39 millions de compteurs électriques sont peu à peu remplacés par des compteurs Linky, dits « communicants » car ils transmettent les relevés de consommation directement au distributeur. Coût du projet : 5,7 milliards d’euros, presque entièrement à la charge d’Enedis (ex ERDF), principal acteur du marché en France.

Si la pose du compteur Linky est gratuite, les consommateurs pourraient avoir une mauvaise surprise dans les prochaines années, s’ils ne réduisent pas leur consommation. Dans son rapport 2018 dévoilé ce mercredi, la Cour des comptes estime en effet qu’Enedis va bénéficier « de conditions de rémunération avantageuses » grâce au déploiement des nouveaux appareils.

Un « prêt » aux clients

Pour comprendre comment elle arrive à cette conclusion, il faut regarder comment Enedis va « compenser » le coût de déploiement de Linky. Même si les usagers ne paient rien au moment de l’installation, les milliards d’euros engagés par Enedis dans l’opération seront répercutés à terme sur les factures d’électricité – via l’augmentation du TURPE (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité) – et donc sur les clients.

En effet, pour inciter Enedis à équiper la France dans le temps imparti, il a été décidé de « neutraliser » l’augmentation des tarifs liée à Linky jusqu’en 2021, date à laquelle la pose des nouveaux compteurs devrait être quasiment achevée. Pendant ce temps, Enedis se « prive » volontairement d’une recette supplémentaire qu’il aurait pu percevoir : il fait donc un « crédit » à ses clients.

Un surcoût à venir ?

Et comme tout prêt, celui-ci génère des intérêts. Pour Enedis, « le taux d’intérêt de cette avance [faite aux clients] est de 4,6 % » indique la Cour des comptes. Une rémunération particulièrement avantageuse puisque l’entreprise a elle-même emprunté une partie des 5,7 milliards d’euros… mais au taux de 0,77 %. Selon la Cour des comptes, grâce à cette différence de taux d’intérêts, Enedis engrangera 506 millions d’euros, ce qui représenterait un surcoût pour les consommateurs.

Néanmoins, tous les acteurs de ce dossier ne partagent pas cette vision. Le président de la commission de régulation de l’énergie (CRE), Jean-François Carenco, estime dans sa réponse à la Cour des comptes que « le déploiement de Linky est financièrement neutre pour le consommateur ». Selon lui, les gains « liés à la maîtrise de la demande d’énergie », et les améliorations permises par Linky (diminution du temps de coupure, interventions à distance, etc), compenseront le surcoût. Pour en avoir le cœur net, rendez-vous en 2022…

 

Passez lire la source ... ICI

 



19/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 169 autres membres








Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion