Les temps à venir seront des temps difficiles.


https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_5632269_201604190520551.png

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/a.gif
près ce premier mai, si ceux qui cherchent encore une raison de se révolter n’en n’ont pas trouvé, c’est définitivement à désespérer !

Nous sommes en effet allés jusqu’au plus profond de la violence d’état, de la manipulation et de l’ignominie avec ce tweet de Macron commentant la célébration du premier mai. En substance, une joyeuse fête pour célébrer la gloire du travail et de ceux qui l’aiment ! Incroyable !

 

Ce pouvoir ment ! Il ne tient plus que par la violence de ses forces du désordre et la peur qu’elles génèrent.

 

Il apparaît chaque jour un peu plus que ce président est un incapable aux ordres de l’oligarchie qui l’a fabriqué et porté à la présidence. Il est servile, dévoué jusqu’à la folie et entouré d’autres incapables, à même de tout justifier, surtout le pire à l’exemple de l’ineffable Castaner.

 

La France s’enfonce dans une crise terrible à laquelle on ne voit pour l’instant aucune issue. Le moindre incident est travesti, instrumentalisé pour discréditer la moindre contestation. Ce mercredi, on invente une attaque d’un service de réanimation, on attaque le défilé de la CGT, on gaze, on enfume mais surtout on protège le resto dans lequel Macron a fêté sa désastreuse qualification pour le second tour des présidentielles.

 

Et tout ça n’est rendu possible que grâce aussi aux médias aux ordres, propriété de quelques milliardaires, soutiens du président. Les versions les plus absurdes apparaissent immédiatement sur les écrans, les radios et les réseaux sociaux. Ils participent efficacement à cette vaste entreprise de destruction de la société française. Car l’objectif est bien là, la colère, l’explosion, la dictature !

 

La politique de Macron, celle de l’oligarchie capitaliste, ne souffre aucune contestation. Assurer la pérennité du système présuppose un pouvoir fort, tyrannique, disons-le totalitaire. Dans les pays développés, là où les peuples se croyaient à l’abri de ces dérives, la France va donc, à mon avis, faire office de laboratoire. Un président mégalomane, entouré d’une équipe gouvernementale d’incapables notoires, conseillé directement dans l’ombre par des théoriciens serviteurs, des députés récupérés dans les caniveaux, et on est prêts pour le pire !

 

Où va donc ce pays ?

 

Semaine après semaine, les protestataires sont toujours là, toujours aussi déterminés. Et ils sont courageux ! On remarque, et certains tout de même s’en font l’écho, que ce qu’on peut qualifier de «techniques répressives» sont chaque fois plus violentes que la fois précédente. Les «medics» dénoncent le retour des « voltigeurs», une unité de policiers en moto dissoute dans les années 1980. Le problème qui se surajoute est que la justice, de plus en plus souvent, bloque les plaintes contre les forces de l’ordre et l’ouverture d’informations judiciaires. Ce pays va sombrer, la majorité de la population étant dans l’incapacité de s’unir et de mettre à mal ce pouvoir. Lâcheté, soumission, peur panique que leur situation puisse être pire encore, peur physique dans les manifestations, simple aveu de perte d’espérance ? Quoi qu’il en soit, ce qui pour l’instant sauve le pouvoir pourrait bientôt le perdre. Un peuple à ce point soumis, sans espoir, sans élan ne fait pas une nation et ne va pas de l’avant.

 

Ce peuple se referme, courbe l’échine, mais Macron et les siens devraient néanmoins se méfier. Je suis persuadé que les choses évolueront. Ce qui est né avec les gilets jaunes ne disparaîtra pas. Peut-être, un temps, les gens rentreront-ils chez eux, le bruit et l’agitation sembleront disparaître, mais ce qui a généré le mouvement à ses début et ce qui le nourrit depuis ne s’effacera pas, et je crois, se renforcera. Trop de violence et de mépris génèrent une colère qui deviendra fureur et cherchera un exutoire. De bon enfant comme le pouvoir la tolère, la révolte deviendra révolutionnaire et ultra violente, et n’en restera pas là ! Et là, peut-être Macron et son pouvoir perverti auront du mal à se perpétuer !

 

Les temps à venir seront des temps difficiles, très difficiles !

 



02/05/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres