L'opposition au Venezuela n'est pas si innocente.


Brendan O'Brien, membre du parti travailliste a fait cette déclaration, reprise par "Le Guardian" à propos du Venezuela.

J'ai traduit cette brève mais éloquente déclaration.

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/l_6657445.gife professeur Jean Grugel, spécialiste de politique latino-américaine et membre du parti travailliste, appelle les membres de son parti à condamner la violence du gouvernement Maduro au Venezuela. Je suis un membre du parti travailliste, pas un spécialiste, mais j'éprouve un vif intérêt pour le Venezuela depuis longtemps. La réponse du gouvernement vénézuélien à la protestation de rue semble modérée par rapport à ce qui se passerait dans de nombreux autres pays. Imaginez, par exemple, la réponse aux États-Unis si les «manifestants pacifiques» bloquaient toutes les routes autour de la Maison Blanche et ne pouvaient être déplacés que par la force. La violence de l'opposition (les attentats avec des bombes improvisées contre la police, les attaques à la grenade contre les bâtiments du gouvernement, les personnes brûlées vives dans les rues) est cependant très claire, mais largement passée sous silence par les médias traditionnels. Les leaders respectables de l'opposition sont au mieux silencieux. Je demande au gouvernement britannique de condamner la violence de l'opposition au Venezuela."

 

Voila. Il faut être en Angleterre et lire un journal britannique pour trouver dans un média autre chose que "la condamnation unanime" de Maduro...



20/08/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres