L'humanité me désespère.


L'humanité me désespère.

 

Nous vivons un temps où l'évolution des technologies et des connaissances nous amène à produire des instruments qui devraient nous procurer toujours plus de bien être et d'autonomie.

 

Hors nous constatons tout le contraire.

Nous voyons un homme toujours plus assujetti aux « objets » qu’il a lui-même créés. Là où il devrait y avoir de la liberté nous ne produisons que de la dépendance, de la contrainte. Nous sommes en train de produire un homme artificiel soumis à la dictature de ses propres inventions. Le libre arbitre a disparu au profit de la mise en réseau de tout ce que nous sommes, du partage du superflus et du renoncement à l'essentiel. Tout ce qui est présenté comme progrès n’est en fait qu’un maillon de plus dans la chaîne qui nous emprisonne. Chaque progrès nous dépossède d’une part de notre liberté. Liberté d’être différents, de ne pas chanter les mêmes hymnes au même moment, liberté de suivre chacun sa route à sa propre cadence.

Nous assistons à l‘émergence d’un homme qui bientôt ne décidera plus lui-même de son avenir.

Un être formaté, vidé de toute humanité.

 

 



27/01/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes billets janvier 2012 -

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 208 autres membres