Gaz de schiste: 7 permis annulés.


Au premier jour de la conférence environnementale, la nouvelle est d'importance. Ce premier revers de l'industrie gazière est une bonne nouvelle. Preuve s'il en était besoin que la mobilisation citoyenne qui a suivi la prise de conscience des dangers de cette exploitation a contraint le gouvernement à ce premier recul. Mobilisation exemplaire à plus d'un titre: Traînée de poudre sur es territoires menacés, implication multiforme des uns et des autres. Chacun à sa manière a apporté sa pierre à l'édifice.

Mais ne nous y trompons pas, nous ne sommes pas au bout du tunnel. Il s'agit d'un premier pas, mais ne soyons pas dupes, le problème reste entier et nombre de régions restent sous la menace. En effet, Danièle Favari nous rappelle que : 95 + 17 = 112 - 7 = 105 PERMIS ENCORE A L'INSTRUCTION.

Donc, restons mobilisés et soiutenons tous ceux qui vont bientôt voir arriver les foreurs en tous genres!

 


Liste des permis annulés à ce jour.

 

- Beaumont-de-Lomagne: la demande de recherche de gaz portait sur une zone de 10.405 km2, s'étendant sur 7 départements (Lot-et-Garonne, Dordogne, Lot, Tarn-et-Garonne, Haute-Garonne, Ariège, Gers). Elle avait été déposée par BNK France, filiale de l'américain BNK Petroleum.

- Brignoles : la demande de recherche de gaz sur une zone de 6.785 km2 qui s'étend sur 4 départements (Var, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône et Vaucluse, d'après le demandeur) avait été déposée par l'américain Schuepbach.

- Cahors : la demande de recherche de gaz sur 5.710 km2, sur 4 départements (Aveyron, Dorgogne, Lot et Tarn et Garonne), émanait de 3Legs Oil&Gas, une société de l'île de Man.

- Lyon-Annecy : la demande de recherche de pétrole et de gaz portait sur 3.800 km2, répartis sur 5 départements (Savoie, Haute-Savoie, Ain, Isère, Rhône), et avait été effectuée par Schuepbach.

- Montélimar (extension): la demande de recherche de gaz émanait du géant pétrolier français Total. Elle concernait 1.859 km2 situés sur trois départements (Drôme, Var, Gard).

- Montfalcon : la demande visait à rechercher du gaz sur une superficie de 5.792 km2, dans cinq départements (Savoie, Isère, Drôme, Ardèche et Rhône), et avait été déposée par BNK France.

- Valence : la demande visait du pétrole et du gaz, sur une zone de 5.801 km2 à cheval sur cinq départements (Rhône, Isère, Savoie, Drôme, Ardèche), et avait été déposée par 3Legs Oil & Gas.

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024522_20120703322478.gif

 

 



14/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 206 autres membres