Cette nuit là

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/j_6649010.gif'ai subi la lenteur inquiétante des routes
J'ai senti glisser les cailloux du chemin
Vers des horizons immobiles
Ai-je tressailli?
Ai-je eu peur?
J'avais pour compagne la chanson mauve des varechs
Sur des quais pourrissants où j'égrenais mes pas
Des mouettes rieuses écrasaient de leurs ailes
Les forêts sombres des cauchemars
Mais à l'endroit précis où les berges chavirent
Mes angoisses ont fait naufrage
Le bruit de mes pas s'est fait coquillage
Empreintes de nacre
La brume a abandonné ses longues jambes brunes
A la caresse des flots
Des mains d'écume empourpraient le couchant
Cette nuit-là
L'océan s'est fait tendresse
Rêve incrusté de dentelle
Cette nuit-là
Ce geste de cristal
Pour me redessiner l'espace
Ta voix offerte
Pour un frisson de lune

Toi
Cette nuit-là
Pour des millions d'étoiles

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/01/636480/artfichier_636480_1024513_201207033102921.gif

 



23/02/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Retour aux articles de la catégorie Mes poèmes - Retour à tous les articles

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 204 autres membres



Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | Confidentialité | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion